GIOVANNA D'ARCO

GIUSEPPE VERDI

Il faut certes bouter les Anglais hors de France. Mais Verdi, s’appuyant sur Schiller, offre surtout un personnage en or à la soprano qui affrontera le rôle-titre de son septième ouvrage lyrique.

 

Le compositeur tenait Giovanna d’Arco pour « son meilleur opéra, sans exception et sans doute».

Réponse probablement excessive à la critique qui n’en pensait pas tant, peut-être déçue par les moyens insuffisants investis par La Scala au soir de la première -  bien décidé à ne plus confier aucune création à l’institution milanaise, Verdi tiendra parole.

Le livret s’arrange avec l’Histoire? Peu importe. Les thèmes chers au musicien y sont : relation père-fille, patriotisme, etc. Avec un zeste de fantastique, deux ans avant Macbeth.

Si le public entend aussi des voix, ce sera d’abord celle, sans peur, de Yolanda Auyanet


OPÉRA EN 3 ACTES ET 1 PROLOGUE
Livret de Temistocle SOLERA d’après Die Jungfrau von Orleans de Friedrich VON SCHILLER
Création à Milan, Teatro alla Scala, le 15 février 1845
Première représentation à l’Opéra de Marseille

VERSION CONCERTANTE

Direction musicale Roberto RIZZI BRIGNOLI

Giovana d’Arco Yolanda AUYANET

Carlo VII Ramon VARGAS
Giacomo Juan Jesús RODRÍGUEZ
Delil Pierre-Emmanuel ROUBET
Talbot Sergey ARTAMONOV

 

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

GIOVANNA D'ARCO

Dates
Dimanche 20.11.2022 - 14h30
Mercredi 23.11.2022 - 20h00
Vendredi 25.11.2022 - 20h00
Adresse
Opéra de Marseille
Partager