Vous êtes ici

L'atelier de couture

Pour chaque spectacle à l’Opéra, avant la rencontre avec le public il est une représentation importante : « La couturière », première répétition en costumes.

La directrice de l’atelier de couture, assistée de son chef d’atelier assise dans la salle à côté du metteur en scène et du décorateur, suivent avec attention l’évolution dans le décor, des costumes maintenant portés par les artistes. C’est le moment de voir si la couleur du tissu teint dans l’atelier s’accorde bien avec les éléments de décor, si la chanteuse ne souffre pas dans son corset, si la cape ne gêne pas l’évolution de l’artiste, si l’ornementation apparaît bien dans la distance de la scène au public, si la chaussure n’est pas trop glissante sur la matière du sol …

Enfin, c’est le moment où metteur en scène et décorateur expriment aux « artisans » de l’atelier, leurs recommandations quant à l’efficacité esthétique et fonctionnelle de la fabrication. De la maquette au mannequin de l’atelier, de l’artiste statique dans la cabine d’essayage au personnage en mouvement, le costume a été progressivement construit, transformé, créé en somme, par une équipe qui constitue « l’Atelier de Couture de l’Opéra de Marseille ». Créé en 1962, et situé au 6ème étage du Théâtre, l’atelier de couture est dirigé par Katia Duflot depuis 1988, dont le travail essentiel est la réalisation de nouveaux costumes à partir de maquettes de décorateurs.

En effet, le créateur de costumes (le plus souvent extérieur à l’Opéra) dessine pour chaque costume une maquette qui est soumise lors d’un premier entretien à la Directrice de l’Atelier ; là sont déterminés, outre les lignes générales de la création, le choix des tissus, puis après un échantillonnage, l’achat est réalisé par la directrice de l’atelier, à partir d’un budget alloué pour chaque production, et dont elle a la gestion. Afin de cerner au mieux les demandes du décorateur, les tissus peuvent être teints sur place.

Ensuite c’est la réalisation des patrons des modèles pour chaque responsable, aux mensurations des artistes, puis la coupe, l’assemblage, montage du costume, et enfin les finitions, la décoration, la patine, la réalisation des petits accessoires de costumes : baudriers, gants, masques, certains bijoux, sans oublier les coiffes… Ainsi on peut voir qu’à partir du trait de crayon initial, de corset, à la passementerie, au dernier bouton, tout est réalisé dans cet atelier. Le personnel, outre la pratique d’un travail de couture usuel, doit posséder le sens de la scène, et connaissance du costume dans les différentes époques de l’Histoire. Une grande disponibilité est également nécessaire : un artiste tombé malade peut être remplacé au cours des représentations.

Outre les créations, l’atelier de couture doit également : • procéder aux retouches des productions invitées, • réactualiser les productions réformées • fabriquer les smokings et tenues de soirées des musiciens et musiciennes de l’orchestre de l’Opéra et les tenues du personnel de salle Mais la vie des costumes ne s’arrête pas à la répétition générale. Ils sont alors pris en charge par le service des costumes (4 personnes). Confiés aux habilleuses – repasseuses qui avant, pendant, et après chaque représentation vont en assurer la maintenance dans les coulisses. Ensuite nettoyés et inventoriés, ces costumes seront stockés avec les 9 000 autres qui constituent la réserve de l’Opéra répartie dans nos 3 dépôts.